LE FONCTIONNEMENT D’UN RÉSEAU MOBILE

Portail couverture mobile > Fonctionnement d'un réseau mobile


La qualité de la couverture mobile dépend de différents paramètres. Elle est certes liée aux infrastructures, équipements et technologies utilisés par les opérateurs mais la diffusion des signaux mobiles est également sensible à de nombreux paramètres externes, plus ou moins maîtrisables.

La présence d’une antenne-relais

La couverture mobile repose sur un réseau d’antennes (installées sur des pylônes, des toits, des châteaux d’eau,…) émettant des signaux radioélectriques (à l’instar de la diffusion hertzienne de la télévision) qui permettent de téléphoner et d’envoyer/recevoir des données pour accéder à Internet. Le terminal mobile (téléphone, tablette) envoie et reçoit des signaux (qui transportent la voix et les données) depuis/vers l’antenne la plus proche.

Les signaux sont ensuite envoyés depuis l’antenne vers le cœur de réseau de l’opérateur, soit directement par des réseaux terrestres (fibre optique, câble de cuivre), soit vers d’autres antennes reliées à de tels réseaux.
Pour passer une communication mobile, il est donc nécessaire de se situer dans le périmètre des signaux émis par une antenne-relais.

La présence des opérateurs

Pour bénéficier d’une couverture mobile, encore faut-il que l’opérateur du client ait installé et allumé ses propres équipements sur le pylône couvrant la zone où est situé le client. Cela dépend des choix d’investissement des opérateurs. Les opérateurs peuvent conclure entre eux des accords permettant de connecter leurs clients à partir du réseau d'un autre opérateur. Il peut donc être utile de se renseigner sur la couverture de chaque opérateur avant de faire son choix d’offre commerciale.

La capacité de diffusion du signal

Les signaux échangés sont émis, d’un côté par des équipements installés sur les antennes-relais et, de l’autre côté, par le terminal mobile. La qualité de l’échange dépendra donc en partie des performances du téléphone mobile ou de la tablette du client. De l’autre côté, les signaux émis par les antennes-relais se diffusent plus ou moins loin, avec plus ou moins de pertes, selon le type de technologie et de fréquences utilisées. Plus le client est éloigné de l’antenne-relais, plus la qualité du signal sera dégradée.

Le Gouvernement a récemment décidé de mobiliser des fréquences « basses » (bandes des 700 MHz utilisées précédemment pour la diffusion de la TNT) qui permettent une diffusion des signaux plus lointaine, afin de les dédier à l’amélioration de la couverture mobile, notamment en zones rurales. Par ailleurs, si le positionnement (très précis) de l’équipement sur l’antenne est légèrement modifié, suite à une tempête par exemple, la qualité de diffusion du signal peut être affectée.

La technologie utilisée

La capacité du signal à diffuser des quantités importantes de données (notamment pour l’accès à l’Internet mobile) dépend notamment de la technologie utilisée par l’équipement de l’opérateur (et de la compatibilité du terminal mobile du client avec celle-ci). Ainsi, la technologie 2G, conçue pour la voix, est peu adaptée au transport de données. A l’inverse la technologie 3G, mais encore davantage la technologie 4G, permettent de transporter dans le signal mobile des quantités importantes de données et offrent donc une qualité de service bien meilleure pour l’accès à l’Internet mobile.

Les obstacles à la diffusion du signal

Les signaux mobiles peuvent être affaiblis par des obstacles physiques. Ainsi, le relief, une forêt, une barre d’immeubles peuvent empêcher la bonne diffusion du signal entre l’antenne et le terminal mobile. Par ailleurs, les murs constituent des obstacles importants et diminuent de manière sensible la qualité de la couverture mobile à l’intérieur des bâtiments.

Dans les cas les plus extrêmes, il peut être nécessaire de mobiliser des technologies alternatives (femtocell) afin de faire passer les signaux mobiles directement par la box Internet du logement. La plupart des opérateurs proposent des solutions adaptées sur demande de leurs clients.

Des débits partagés entre les différents utilisateurs

Les signaux émis par l’antenne-relais sont partagés entre tous les utilisateurs qui communiquent par son biais. Ainsi, plus il y aura de clients qui utiliseront leur terminal mobile au même moment, au même endroit, plus la qualité du service sera dégradée pour chaque client.