Qu'est ce qu'un réseau très haut débit ?

Un accès à Internet ultra performant

Le très haut débit est un accès à Internet performant, qui permet d'envoyer et de recevoir un grand nombre de données (documents, photos, vidéos, etc.) dans un temps court. L’accès à Internet est considéré à « très haut débit » dès que le débit est supérieur à 30 Mégabits par seconde.

Le terme de débit désigne la quantité d’informations qu’un réseau permet de transférer en un temps donné. Il est exprimé en « bit », une unité de mesure de la quantité de données susceptible de circuler dans un réseau : en kilobits, mégabits ou gigabits selon le niveau du débit. Plus le débit est élevé, plus la vitesse de transmission et de réception des données (documents, vidéos, musiques, etc.) est rapide.

Les réseaux proposant un accès à Internet

Pour déployer le très haut débit sur le territoire, plusieurs types de réseaux sont utilisées :

  • La fibre optique jusqu’à l’abonné, appelée FttH pour « Fiber to the Home » (fibre à la maison)
  • Le réseau téléphonique en fil de cuivre, à partir duquel a été déployée la technologie « ADSL »
  • Le câble, initialement utilisé pour la télévision et dont la modernisation permet de fournir un accès à Internet par la technologie dite « DOCSIS »
  • Les technologies radio  « Long Term Evolution » (comme la 4G pour un accès à Internet fixe, le WiMAX)) ou le satellite.

Qu'est-ce que la fibre optique ?

La fibre optique, le meilleur de la technologie

D’ici 2022, le déploiement de nouvelles infrastructures numériques sur l’ensemble du territoire va principalement s’appuyer sur des réseaux de fibres optiques.  Tube en verre plus fin qu’un cheveu, la fibre optique permet de transmettre et de recevoir des données au travers d’un signal lumineux, qui se déplace à la vitesse de la lumière et qui est injecté dans ce tube.

La fibre présente plusieurs avantages :

  • Un niveau de débit est quasiment illimité
  • Un débit peu altéré par la distance : la fibre optique permet donc de "briser la distance" et de proposer un niveau de débit similaire dans les zones urbaines et dans les territoires ruraux.
  • Un débit symétrique, identique pour la réception de données (débit descendant) et l’envoi de données (débit ascendant).
  • Un réseau pérenne déployé pour plusieurs dizaines d’années.
Dans la mesure où la fibre optique constitue le support de communication le plus performant, des réseaux ont été déployés entre les continents et les pays depuis les années 1980 pour transmettre des données sur de grandes distances, notamment par le biais de liaisons sous-marines. (voir la carte des câbles sous-marins).

À la fin des années 1990, des réseaux de fibres optiques (symbolisés en rouge sur le schéma) ont été déployés sur les grands axes de transport (autoroutes, voies navigables, voies ferrées) jusqu’aux centraux téléphoniques. Ces déploiements ont permis de développer l'accès à Internet par ADSL. Néanmoins, sur ce réseau en cuivre, plus un logement est éloigné du central téléphonique, plus le débit est faible.

À partir de ces déploiements historiques et pour augmenter les débits sur les réseaux d'accès à Internet, plusieurs types de réseaux sont déployés dans le cadre du Plan France Très Haut Débit pour rapprocher la fibre optique des logements, des entreprises et des services publics:

  • La "montée en débit" consiste à remplacer partiellement les réseaux historiques (en cuivre ou en câble coaxial) par des réseaux de fibres optiques : l'objectif est d'améliorer les débits en apportant la fibre optique au cœur de la ville ou du village (en rouge sur le schéma ci-dessous), tout en préservant la partie du réseau la plus proche des logements en cuivre ou en câble coaxial.
  • Les réseaux de fibre jusqu’à l’abonné (FttH) consistent à déployer de la fibre optique sur l’ensemble sur réseau d’accès à Internet, jusqu’aux logements, entreprises et services publics. Ils permettent donc de bénéficier des avantages de la fibre optique sur l’ensemble de la ligne (très haut débit, stabilité du signal, symétrie) pour tous les usagers concernés. Là où de tels déploiements seraient particulièrement onéreux ou techniquement difficiles à réaliser (habitats très isolés notamment), des solutions alternatives mobilisant des technologies hertziennes (satellite, LTE) sont également être mises en œuvre.

Ceci peut également vous intéresser

Les opportunités offertes par le très haut débit

la fibre optique pour les entreprises, les administrations

En savoir plus

L’observatoire France Très Haut Débit

Quels sont les débits dans votre commune ?

En savoir plus