Qu'est ce que le Plan France Très Haut Débit ?

20 milliards d'euros pour déployer des réseaux d'accès à Internet à très haut débit sur l'ensemble du territoire d'ici 2022

Lancé au printemps 2013, le Plan France Très Haut débit vise à couvrir l’intégralité du territoire en très haut débit d’ici 2022, c'est-à-dire proposer un accès à Internet performant à l'ensemble des logements, des entreprises et des administrations. Pour atteindre cet objectif, il mobilise un investissement de 20 milliards d’euros en dix ans, partagé entre les opérateurs privés, les collectivités territoriales et l’État.

Pour assurer que la couverture du territoire sera intégrale en 2022 et éviter le déploiement de plusieurs réseaux en parallèle, le Plan divise le territoire en deux zones:

  • Dans les grandes agglomérations et chefs-lieux de département, les opérateurs privés déploient des réseaux de fibre optique jusqu’à l’abonné (FttH). Ils s'engagent à réaliser ces déploiements d'ici 2020 dans le cadre de conventions signées avec les collectivités territoriales concernées et l'État. Ces zones dites "conventionnées" concernent 3 600 communes et 57% de la population et représentent un investissement de 6 à 7 milliards d'euros.
  • En dehors des grandes agglomérations, les collectivités territoriales déploiement des réseaux publics mobilisant plusieurs types de réseaux d’accès à Internet : FttH, amélioration des débits sur le réseau ADSL, satellite, Wimax, 4G. Propriété des collectivités territoriales, ces « réseaux d’initiative publique » proposent, comme les réseaux privés, des services aux particuliers et entreprises par des fournisseurs d’accès à Internet (FAI). Les recettes d’exploitation et le cofinancement issus de ces FAI permettront ainsi de financier la moitié de l’investissement (13 à 14 milliards d’euros). La seconde moitié de l'investissement (6,5 milliards d'euros) est financée par des subventions publiques, dont une enveloppe de subvention de l'État de plus de 3 milliards d'euros.

Une priorité accordée au déploiement de réseaux de fibres optiques

Du point de vue technique, les réseaux de fibres optiques jusqu'à l'abonné (FttH) constitue le meilleur support pour le développement d’usages numériques innovants. Le Plan France Très Haut Débit place donc la fibre optique au cœur des déploiements:

  • Pour renforcer la compétitivité de l’économie française et la qualité des services publics, les zones d’activités économiques et sites publics (établissements scolaires, hôpitaux, maisons de santé, etc) constituent des «sites prioritaires» de raccordement à la fibre optique. 
  • Pour généraliser l’accès de tous aux usages liés au très haut débit, environ 80% des logements devraient être éligibles aux réseaux de fibres optiques jusqu’à l’abonné (FttH) en 2022, c’est-à-dire un réseau intégralement constitué de fibres optiques.
  • Le déploiement de réseaux « FttH » pour chaque local (logement, entreprise, service public) ne peut être envisagé qu’à long terme en raison de ses coûts. Néanmoins, l'objectif est d'apporter la fibre optique dans chaque village ou chaque quartier par des opérations de "montée en débit" : les abonnés resteront sur la technologie ADSL mais le débit sera amélioré pour fournir du très haut débit (par la technologie VDSL2).

Le déploiement de réseaux de fibres optiques constitue un chantier de long terme. A titre transitoire ou pérenne pour certains locaux isolés, les réseaux hertziens (LTE, WiMAX) sont susceptibles de fournir un accès à Internet de qualité. Le Plan France Très Haut Débit soutient donc également le déploiement de ces réseaux.

Un chantier mobilisant plus de 20 000 emplois

Le déploiement de réseaux d'accès à Internet performant sur l’ensemble du territoire constitue un chantier majeur de la décennie. Il donne lieu à des travaux de génie civil, de tirage de fibres optiques, de raccordement dans les logements et entreprises. Pour répondre aux besoins du Plan France Très Haut Débit, près de 20 000 emploissont progressivement créés pour assurer le raccordement final des logements, c'est-à-dire le déploiement de la fibre optique à l’intérieur des immeubles et maisons individuelles.

Plusieurs milliers d’emplois supplémentaires sont également mobilisés pour le déploiement des réseaux de fibres optiques jusqu'aux locaux. Pour répondre à ces besoins, plusieurs centres de formation aux métiers liés au déploiement de la fibre optique ont été mis en place sur le territoire. Ils permettent d’assurer une montée en compétences et des formations de reconversion.

  • Un projet de réseau d'initiative publique : l'exemple du Doubs (vidéo réalisée par le conseil départemental du Doubs)

Ceci peut également vous intéresser

La carte des projets

Suivre l'avancée du Plan France Très Haut Débit dans les territoires

En savoir plus

L’observatoire France Très Haut Débit

Quels sont les débits dans votre commune ?

En savoir plus